Les démarches administratives pour bien s’installer

Vous voulez vous installer ? Mais par quel bout commencer ?

 

 

 

 

 

 

 

  1. Faire un business plan pour vérifier la faisabilité de votre projet et afin de le présenter à votre banquier ou à un autre organisme pour avoir des fonds (prêts, subventions etc).

      Vous n’avez pas besoin de prêt bancaire ? Il est souhaitable d’établir tout de même un prévisionnel (recettes – charges fixes et variables) afin de vérifier si le résultat corresponds bien à vos besoins personnels.

    2. Faire une Etude de Marché pour étudier les besoins de vos clients et la concurrence.

    3. Choisir votre statut juridique : Pour faire le bon choix en fonction de votre situation, il est conseillé de vous adresser à un juriste qui vous permettra d’y voir plus clair sur votre situation.


Les statuts juridiques :

Vous vous installez seul(e) :

  • EI (Entreprise Individuelle)
  • EURL (Entreprise Unipersonnel à Responsabilité Limité)
  • SASU ( Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle )
Avec un ou des associés :
  • SARL (Société à Responsabilité Limitée)
  • SNC (Société en Nom Collective)
  • SAS (Société par Actions Simplifiée)
  • SA (Société Anonyme)

https://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/statuts/tableau-comparatif-cinq-statuts-juridiques-d-entreprise-a-la-loupe_1609491.html


     4. Les régimes fiscaux en fonction de votre statut juridique :

 
Il existe plusieurs régimes fiscaux en fonction de la forme juridique de votre entreprise ou du montant de votre chiffre d’affaires (micro-entreprise, Réel simplifié, Réel Normal, voir détail sur le lien ci-dessous https://www.compta-online.com/tableau-de-synthese-des-regimes-imposition-et-obligations-declaratives-ao1323
 
Chaque statut peut engendrer des coûts sociaux différents, il est important de bien l’intégrer dans le bilan prévisionnel. Il conditionne également votre protection sociale.

 

Le choix est fait ? Votre entreprise voit le jour ? Comment vous déclarer ?

Il faut s’inscrire au CFE (centre de Formalité des Entreprises) dans les 8 jours qui suivent le début de votre activité.
 
Le CFE est un guichet unique qui immatricule l’entreprise et son dirigent directement aux organismes suivants :
  1. INSEE afin d’attribuer votre code APE et votre n°SIRET
  2. Services fiscaux (impôts)
  3. Greffe du tribunal de commerce qui transmet les informations à l’INPI
  4. URSSAF ou autres caisses de sécurité sociale
  5. Sécurité sociale ou MSA
  6. Inspection du travail
  7. Caisse régionale d’assurance maladie des salariés
  8. Caisse d’assurance vieillesse des professions libérales le cas échéant, etc.
Le CFE permet également aux créateurs d’entreprises qui ont des activités réglementées d’établir au même endroit et en une seule fois les formalités nécessaires à leur réglementation (inscription à un ordre professionnel, licence, agrément etc.)
 
 
 

5. Pensez également à prendre rendez-vous auprès de :

  • Votre assureur : vous aurez besoin d’une assurance civile professionnelle.
  • Votre banquier : ouvrir un compte professionnel ou un compte dédié à votre activité.
  • Un comptable si votre régime fiscal vous oblige à tenir une comptabilité détaillée.

 

ESPRIT SECRÉTARIAT peut également être à vos cotés pour vous accompagner dans toutes vos démarches administratives. Ayez l’esprit libre !
 
 
ARTICLES, TRUCS ET ASTUCES D'ESPRIT SECRÉTARIAT
suivez les articles de Valérie !
Nous respection votre vie privée

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.